Qu'est-ce que pascal siakam ?

Pascal Siakam, né le à Douala au Cameroun, est un joueur camerounais de basket-ball. Il évolue au poste d'ailier fort voire de pivot dans la franchise NBA des Raptors de Toronto.

Biographie

Pascal Siakam est né à Douala au Cameroun où il grandit dans une famille catholique pratiquante qui lui prédit un avenir de prêtre1. À onze ans, son père, salarié d’une société de transport locale et maire de Makénéné, le fait entrer au séminaire Saint André à Bafia. Il y brille durant quelques années, mais perd sa vocation et décide à quinze ans de changer d’orientation. Il obtient tout de même son diplôme avant de quitter l’institution.

Contrairement à ses trois frères ainés qui ont tous obtenu des bourses d'études dans les écoles de première division de la NCAA, Pascal Siakam ne s’intéresse que de loin au basket2. Il participe tout de même une première fois, en 2011, au camp de basketball de Luc Mbah a Moute, alors joueur des Bucks de Milwaukee. Ce dernier l'a repéré, car la maison de ses parents est à quelques kilomètres de Saint André. Pascal Siakam retourne au camp l'année suivante et reçoit une invitation pour participer au camp Basketball sans frontières (Basketball Without Borders) organisé par la NBA et la FIBA à Johannesbourg en Afrique du Sud. Il attire une nouvelle fois l'attention, par ses qualités athlétiques et son niveau d'énergie extrêmement élevé. Masai Ujiri, le président des Raptors qui participe au camp déclare plus tard que « son effort était mémorable »3.

Avec Mbah a Moute comme mentor, Pascal Siakam s’envole pour les États-Unis à 16 ans.

Il est le cousin du handballeur Erwan Siakam-Kadji, qui évolue en Lidl Starligue dans le club de Tremblay-en-France.

Carrière universitaire

Pascal Siakam passe deux années universitaires à l'université d'État du Nouveau Mexique où il joue pour les Aggies entre 2014 et 2016.

Le , il annonce sa draft 2016 de la NBA4.

Carrière professionnelle

Le , Siakam est sélectionné par les Raptors de Toronto à la de la draft 2016 de la NBA. Le , il signe son contrat rookie avec les Raptors5. Puis, il participe à une rencontre de la NBA Summer League 2016 de Las Vegas où il marque 12 points et prend 2 rebonds en 15,2 minutes.

Le , il finit meilleur marqueur des Raptors avec 32 points, lors du premier match des Finales NBA 2019 qui oppose son équipe avec les Warriors de Golden State6.

Le , il devient avec son équipe les Raptors de Toronto, champion de la NBA, amenant pour la première fois de l'histoire, le trophée Larry O'Brien au Canada. Il devient le troisième joueur africain titré après Hakeem Olajuwon avec les Rockets de Houston en 1994 et 1995, et Festus Ezeli avec les Warriors en 2015, le tout au sein d'une équipe dirigée par Masai Ujiri premier africain et premier non-américain à ses fonctions de manager à être couronné dans la grande ligue de basket américaine7. Siakam déclare en conférence de presse :

«Quand j’étais enfant, je ne pouvais pas rêver que je pourrais un jour vivre ça, et je pense que beaucoup d’enfants se disent la même chose, mais je leur dis : Regardez-moi, j’étais un petit gamin décharné du Cameroun et maintenant je suis champion»8.

Le , il reçoit le titre du Most Improved Player (joueur s’étant le plus amélioré) de la NBA, en devançant largement au vote D'Angelo Russell des Nets de Brooklyn9. Il est le premier joueur des Raptors et le premier Africain à recevoir ce trophée qu'il dédie aux enfants d'Afrique10.

Le , avant le début de la saison NBA 2019-2020, il prolonge son contrat pour 130 millions de dollars sur quatre ans avec Toronto11. Le , il égale son record de points en carrière en inscrivant 44 points lors de la victoire de son équipe contre les Pelicans de la Nouvelle-Orléans 122 à 104.

Palmarès

En club

Distinctions personnelles

Statistiques

Universitaires

Les statistiques en matchs universitaires de Pascal Siakam sont les suivantes12 : |- | align="left" | 2014-2015 | align="left" | New Mexico State | 34 || 27 || 30,8 || 57,2 || 0,0 || 75,9 || 7,71 || 1,32 || 0,82 || 1,79 || 12,82 |- | align="left" | 2015-2016 | align="left" | New Mexico State | 34 || 34 || 34,6 || 53,8 || 20,0 || 67,8 || 11,62 || 1,68 || 1,00 || 2,21 || 20,24 |-bgcolor=#e9d9ff | align="left" colspan="2" | Total | 68 || 61 || 32,7 || 55,1 || 17,6 || 71,1 || 9,66 || 1,50 || 0,91 || 2,00 || 16,53

Professionnelles

Saison régulière

<small>Champion NBA</small><small>Meilleure progression de l'année</small>

|- | align="left" | 2016-2017 | align="left" | Toronto | 55 || 38 || 15,6 || 50,2 || 14,3 || 68,8 || 3,36 || 0,31 || 0,47 || 0,82 || 4,16 |- | align="left" | 2017-2018 | align="left" | Toronto | 81 || 5 || 20,7 || 50,8 || 22,0 || 62,1 || 4,49 || 1,96 || 0,77 || 0,52 || 7,27 |- | bgcolor="#E0CDA9" align="left" | 2018-2019 | bgcolor="#98fb98" align="left" | Toronto | 80 || 79 || 31,8 || 54,9 || 36,9 || 78,5 || 6,86 || 3,10 || 0,91 || 0,65 || 16,93 |- | align="left" | 2019-2020 | align="left" | Toronto | 60 || 60 || 35,2 || 45,3 || 35,9 || 79,2 || 7,32 || 3,45 || 1,02 || 0,88 || 22,85 |- | align="left" | 2020-2021 | align="left" | Toronto | 56 || 56 || 35,8 || 45,5 || 29,7 || 82,7 || 7,23 || 4,46 || 1,14 || 0,66 || 21,36 |- | align="left" | 2021-2022 | align="left" | Toronto | 68 || 68 || 37,9 || 49,4 || 34,4 || 74,9 || 8,53 || 5,29 || 1,25 || 0,62 || 22,81 |-bgcolor=#e9d9ff | scope="row" colspan="2" align="left" | Carrière | 400 || 306 || 29,5 || 48,9 || 32,8 || 77,4 || 6,30 || 3,10 || 0,93 || 0,68 || 15,72 *Dernière mise à jour le *

Playoffs

|- | align="left" | 2017 | align="left" | Toronto | 2 || 0 || 5,0 || 0,0 || 0,0 || 0,0 || 1,50 || 0,50 || 0,50 || 0,00 || 0,00 |- | align="left" | 2018 | align="left" | Toronto | 10 || 0 || 17,9 || 61,0 || 75,0 || 65,0 || 3,60 || 0,80 || 0,10 || 0,60 || 6,60 |- | align="left" | 2019 | bgcolor="#98fb98" align="left" | Toronto | 24 || 24 || 37,1 || 47,0 || 27,9 || 75,9 || 7,08 || 2,75 || 1,04 || 0,71 || 18,96 |- | align="left" | 2020 | align="left" | Toronto | 11 || 11 || 38,0 || 39,6 || 18,9 || 71,7 || 7,55 || 3,82 || 1,09 || 0,36 || 17,00 |- | align="left" | 2022 | align="left" | Toronto | 6 || 6 || 43,4 || 47,7 || 23,5 || 86,1 || 7,17 || 5,83 || 1,17 || 1,00 || 22,83 |-bgcolor=#e9d9ff | scope="row" colspan="2" align="left" | Carrière | 53 || 41 || 33,2 || 45,9 || 25,8 || 75,7 || 6,32 || 2,87 || 0,87 || 0,62 || 15,94 *Dernière mise à jour le *

Records sur une rencontre en NBA

Les records personnels de Pascal Siakam en NBA sont les suivants13{{,}}14 :

<small>Record de la franchise</small>
Type de statistiqueSaison régulièrePlayoffs
RecordAdversaireDate
Points443 fois
Paniers marqués173 fois
Paniers tentés29Celtics de Boston
Paniers à 3 points réussis63 fois
Paniers à 3 points tentés112 fois
Lancers francs réussis13Lakers de Los Angeles
Lancers francs tentés15Lakers de Los Angeles
Rebonds offensifs72 fois
Rebonds défensifs15Clippers de Los Angeles
Rebonds totaux192 fois
Passes décisives132 fois
Interceptions52 fois
Contres45 fois
Balles perdues72 fois
Minutes jouées57@ Heat de Miami

class="hidden" | Records personnels de Pascal Siakam

*Dernière mise à jour : *

<table> <thead> <tr class="header"> <th><p>N°</p></th> <th><p>Date</p></th> <th><p>Adversaire</p></th> <th><p>Score</p></th> <th><p>Points</p></th> <th><p>Rebonds</p></th> <th><p>Passes décisives</p></th> <th><p>Interceptions</p></th> <th><p>Contres</p></th> <th><p>Note</p></th> </tr> </thead> <tbody> <tr class="odd"> <td><p>1</p></td> <td></td> <td><p>@ <a href="Trail_Blazers_de_Portland" title="wikilink">Trail Blazers de Portland</a></p></td> <td><p>D 112-111</p></td> <td><p>22</p></td> <td><p>13</p></td> <td><p>10</p></td> <td><p>1</p></td> <td><p>0</p></td> <td></td> </tr> </tbody> </table>

Salaires

<table> <thead> <tr class="header"> <th><p>Année</p></th> <th><p>Équipe</p></th> <th><p>Salaire</p></th> </tr> </thead> <tbody> <tr class="odd"> <td><p>2016-2017</p></td> <td><p><a href="Raptors_de_Toronto" title="wikilink">Toronto</a></p></td> <td></td> </tr> <tr class="even"> <td><p>2017-2018</p></td> <td><p>Toronto</p></td> <td></td> </tr> <tr class="odd"> <td><p>2018-2019</p></td> <td><p>Toronto</p></td> <td></td> </tr> <tr class="even"> <td><p>2019-2020</p></td> <td><p>Toronto</p></td> <td></td> </tr> <tr class="odd"> <td><p>2020-2021</p></td> <td><p>Toronto</p></td> <td></td> </tr> <tr class="even"> <td><p><strong>Total Gains</strong></p></td> <td></td> <td></td> </tr> <tr class="odd"> <td><p>2021-2022</p></td> <td><p>Toronto</p></td> <td></td> </tr> <tr class="even"> <td><p>2022-2023</p></td> <td><p>Toronto</p></td> <td></td> </tr> <tr class="odd"> <td><p>2023-2024</p></td> <td><p>Toronto</p></td> <td></td> </tr> </tbody> </table>

Références

Liens externes

Source d'origine : pascal siakam. Partagé avec Licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0

Footnotes

  1. NBA : Les Toronto Raptors champions !, dw.com, 16 juin 2019, par Ali Farhat, avec AFP

Catégories