Qu'est-ce que milan-san remo 2021 ?

La ** édition de Milan-San Remo** a lieu le sur une distance de en Italie, entre Milan et Sanremo. Elle fait partie du calendrier UCI World Tour 2021 en catégorie 1.UWT, et est remportée par Jasper Stuyven de l'équipe Trek-Segafredo.

Présentation

Parcours

Les coureurs traversent trois régions du nord de l'Italie : la Lombardie, le Piémont et la Ligurie. Partis de Milan, ils passent par Vigevano, entent au Piémont, traversant Valenza et Alessandria puis une première hauteur, à Niella Belbo (785 m). Le sommet de la course est le col de Nava, à 936 m, et en Ligurie, les coureurs rejoignent la mer à Cipressa, passent par le Poggio, et arrivent Via Roma à Sanremo1.

Équipes

Milan-San Remo figurant au calendrier du World Tour, les 19 UCI WorldTeams sont présentes, auxquelles il faut ajouter les 6 UCI ProTeams invitées. En juin 2020, l'UCI décide de suivre la demande du Conseil du Cyclisme Professionnel en autorisant la réduction du nombre de coureurs par équipe sur cette édition pour permettre à l'organisateur d’inviter deux UCI ProTeams supplémentaires sans augmenter la taille du peloton2.

Principaux favoris

Considéré comme le « Monument » le plus ouvert, trois coureurs sont cependant annoncés comme les grandissimes favoris de l'épreuve. Ainsi, Cyclingnews.com considère que « les performances extraordinaires de Mathieu van der Poel, Wout van Aert et Julian Alaphilippe ces dernières semaines font qu'il est difficile d'imaginer le vainqueur sur la Via Roma venant d'au-delà de ce triumvirat »3. Van der Poel (Alpecin-Fenix) vient de gagner les Strade Bianche après une accélération effroyable dans les pentes à 16% sur la Via Santa Caterina4. Il a également remporté deux étapes sur Tirreno-Adriatico, dont une à l'issue d'une attaque en solitaire à 52 kilomètres de l'arrivée. Son rival et tenant du titre Wout van Aert (Jumbo-Visma) prend la deuxième place du général de Tirreno-Adriatico, remportant le sprint massif lors de l'étape inaugurale, puis le contre-la-montre du dernier jour. Entre les deux, il termine parmi les meilleurs grimpeurs du monde à Prati di Tivo et se classe dans le top 10 sur six des sept étapes5. Vainqueur en 2019 et deuxième en 2020 (battu au sprint par van Aert), le champion du monde Julian Alaphilippe (Deceuninck-QuickStep) apparaît en retrait des deux rivaux, même s'il s'est classé deuxième des récents Strade Bianche et a remporté une étape en puncheur sur Tirreno-Adriatico6.

Les challengers cités par les médias sont Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) - même si récemment positif à la COVID-19, il est en cours de forme - ainsi que son coéquipier Maximilian Schachmann lauréat de Paris-Nice. Troisième en 2020, Michael Matthews (BikeExchange), est l'un des coureurs rapides les plus attendus, tout comme Sam Bennett et Davide Ballerini (Deceuninck-QuickStep), Arnaud Démare (Groupama-FDJ), Caleb Ewan (Lotto-Soudal), Alexander Kristoff, Fernando Gaviria et Matteo Trentin (UAE Team Emirates), Giacomo Nizzolo (Qhubeka-Assos), Elia Viviani (Cofidis) et Nacer Bouhanni (Arkéa-Samsic)7.

Parmi les puncheurs attendus, outre Schachmann (Bora-Hansgrohe), sont cités le vainqueur des quatre autres « Monuments » Philippe Gilbert (Lotto Soudal), Søren Kragh Andersen (DSM), Vincenzo Nibali (Trek-Segafredo), Michal Kwiatkowski (Ineos Grenadiers), Greg Van Avermaet et Oliver Naesen (AG2R Citroën), ainsi qu'Alberto Bettiol (EF Education-Nippo)8{{,}}9.

Récit de la course

Dès les premiers kilomètres de la course, un groupe de sept coureurs s'extrait du peloton. Ce groupe se compose de l’Italien Andrea Peron et du Français Charles Planet (Novo Nordisk), de l'Italien Mattia Viel (Androni Giocattoli-Sidermec), de l’Italien Alessandro Tonelli (Bardiani-VSF-Faizanè), du Néerlandais Taco van der Hoorn (Intermarché- Wanty-Gobert), du Danois Mathias Norsgaard (Movistar) et de l’Italien Nicola Conci (Trek-Segafredo). Les sept fuyards sont assez rapidement rejoints par l'Italien Filippo Tagliani (Androni Giocattoli-Sidermec). Le peloton ne réagit pas et les huit hommes comptent rapidement une avance allant jusqu’à 6 minutes. Le peloton commence alors la chasse sous l'impulsion des équipiers des favoris. Parmi les fuyards, quatre hommes, Tonelli, Van der Hoorn, Norsgaard et Conci sont toujours en tête après le Capo Cervo. Le dernier à être repris est le Néerlandais Van der Hoorn, rattrapé dans la montée de la Cipressa à 24 kilomètres de l'arrivée. L'équipe Jumbo-Visma de Wout van Aert mène alors dans la montée de la Cipressa. Dans la descente, le peloton se scinde en deux mais se reconstitue avant la montée du Poggio.

La première partie de l'ascension du Poggio est menée à grand train par l'Italien Filippo Ganna (Ineos-Grenadiers). Mais, dans les derniers hectomètres de cette montée, les hostilités commencent : le champion du monde français Julian Alaphilippe (Deceuninck Quick Step) place une attaque. Il est suivi par le Belge Wout van Aert puis par le champion des Pays-Bas Mathieu van der Poel (Alpecin Fenix). Au sommet du Poggio, un groupe d'une douzaine de coureurs comprenant la plupart des favoris vire en tête. La descente est relativement prudente, ce qui permet le retour de quelques hommes. À 2,5 kilomètres de l'arrivée, dans les derniers mètres de la descente, le Belge Jasper Stuyven (Trek Segafredo) attaque seul. Les favoris tardent à réagir. Il est toutefois rejoint sous la flamme rouge par le Danois Søren Kragh Andersen (Team DSM) qui le relaie. Alors que le groupe des poursuivants fond sur le duo de tête, Stuyven lâche Kragh Andersen aux 150 mètres et résiste au retour des poursuivants en conservant sur la ligne d'arrivée une longueur d'avance sur le sprinter australien Caleb Ewan (Lotto-Soudal) et sur son compatriote Wout van Aert (Jumbo Visma).

Avec une moyenne horaire de 45,064 km/h, il s'agit du troisième Milan-San Remo le plus rapide de l'histoire après les éditions de 1990 et de 200610.

Classements

Classement de la course

Classement UCI

La course attribue des points au Classement mondial UCI 2021 selon le barème suivant11 :

<table> <tbody> <tr class="odd"> <td style="text-align: left;"><p><strong>Position</strong></p></td> <td></td> <td></td> <td></td> <td></td> <td></td> <td></td> <td></td> <td></td> <td></td> <td></td> <td></td> <td></td> <td></td> <td></td> <td></td> <td></td> <td></td> <td></td> <td></td> <td></td> </tr> <tr class="even"> <td style="text-align: left;"></td> <td><p>500</p></td> <td><p>400</p></td> <td><p>325</p></td> <td><p>275</p></td> <td><p>225</p></td> <td><p>175</p></td> <td><p>150</p></td> <td><p>125</p></td> <td><p>100</p></td> <td><p>85</p></td> <td><p>70</p></td> <td><p>60</p></td> <td><p>50</p></td> <td><p>40</p></td> <td><p>35</p></td> <td><p>30</p></td> <td><p>20</p></td> <td><p>10</p></td> <td><p>5</p></td> <td><p>3</p></td> </tr> </tbody> </table>

Liste des participants

Notes et références

Liens externes

Source d'origine : milan-san remo 2021. Partagé avec Licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0

Footnotes

  1. L'UCI dévoile les calendriers de l'UCI WorldTour et de l'UCI Women’s WorldTour 2021

  2. Milan-San Remo 2021 - Preview

  3. Cyclisme. Les statistiques hallucinantes de Mathieu Van der Poel sur le final des Strade Bianche

  4. Le parcours complet et les favoris de Milan-San Remo 2021

  5. Vélomagazine(Avril 2021)

Catégories