Qu'est-ce que layer cake ?

******1{{,}}2 est un film de gangsters britannique réalisé par Matthew Vaughn dont c'est le premier long métrage sortant en 2004. Le scénario est tiré du roman homonyme par son auteur lui-même.

Synopsis

Un homme dont le nom n'est pas révélé, y compris par lui-même narrateur de l'histoire en voix off3, est un trafiquant de drogue anglais. Ayant amassé une somme suffisante il décide de prendre sa retraite. Mais les grands pontes de la mafia locale ne sont pas d'accord.

Le parrain du milieu Jimmy Price lui demande de retrouver la fille aînée junkie de son vieil ami le puissant criminel londonien Eddie Temple, et le charge d'écouler un arrivage d'une cargaison de pilules d'ecstasy en provenance d'Amsterdam par un criminel minable surnommé le Duke. Mais le personnage principal apprend plus tard que ces pilules ont en réalité étés volées là-bas à des nationalistes serbes recherchés par les Nations unies et que le Duke a déclaré publiquement qu'il travaille pour l'homme non nommé (hors-champ et donc toujours sans que celui-ci ne soit dévoilé à l'égard du spectateur ni même des autres protagonistes, au moins ceux dans le champ). L'innommé devra alors non seulement affronter les dangereux chasseurs de têtes d'Amsterdam mais aussi se méfier de chaque membre de son entourage.

En effet Eddie Temple enlève le narrateur pour lui apprendre que "son ami" Jimmy travaille en réalité pour la police et que, ruiné, il voulait retrouver la fille Temple pour la garder comme otage. Troublé par ces révélations, l'homme commandité va tuer Jimmy avec une arme que lui a passé son très loyal comparse Gene. Le lendemain, il retrouve le père Temple qui le force à lui vendre la cargaison de pilules. Pendant ce temps, le Duke a disparu, un de ses hommes est tué par le Serbe qui traque le personnage de Craig et le reste de sa bande caché dans un hangar avec la marchandise.

Fiche technique

Distribution

Production

Développement

Matthew Vaughn rencontre J. J. Connolly en 2000 : 9. De retour dans son pays, Matthew Vaughn se procure un exemplaire de son livre Layer Cake : 10.

La première ébauche du scénario fait 408 pages tandis que le roman original n'en fait que 344.

Matthew Vaughn veut initialement confier la réalisation du film à son ami Guy Ritchie pour lequel il a déjà produit Arnaques, Crimes et Botanique et Snatch : Tu braques ou tu raques. Finalement il se retrouve à assumer lui-même la fonction de réalisateur après le désistement de Guy Ritchie parti sur d'autres projets11.

Tournage

{{...}} Le tournage débute le 12 et se déroule à Amsterdam, Isleworth, Londres, dans le Buckinghamshire, à Brentford, Stoke Poges, aux Twickenham Film Studios, etc.13

Les Serbes d'Amsterdam qui poursuivent le protagoniste parlent en fait roumain, entre eux.

Le pistolet silencieux dont se sert le narrateur pour tuer Jimmy est un Type 67 utilisé par l'armée et les services secrets chinois.

L'entrepôt (l'un des plus grands de ce type au Royaume-Uni) où l'homme innommé et ses comparses rencontrent Eddie Temple et les siens en fin de film est la plupart du temps vide. Les caisses et autres objets sont rajoutés numériquement lors de la post-production.

Bande originale

  1. HaylingFC Kahuna,
  2. OpeningIlan Eshkeri & Steve McLaughlin,
  3. She Sells SanctuaryThe Cult,
  4. Can't Get Blue Monday Out of My Head (Original Radio Edit) – Kylie Minogue,
  5. You Got the Love (Original bootleg radio mix) – The Source feat. Candi Staton,
  6. Drive to the Boatyard – Ilan Eshkeri,
  7. Junky FightLisa Gerrard,
  8. Making Plans for NigelXTC,
  9. Ordinary WorldDuran Duran,
  10. Ruthless GravityCraig Armstrong,
  11. Four to the Floor (Soulsavers Mix) – Starsailor,
  12. Drive to the Warehouse – Ilan Eshkeri & Lisa Gerrard,
  13. Aria (Layer Cake Speech) – Lisa Gerrard & Michael Gambon <small>(dialogue extrait du film)</small>,
  14. Don't Let Me Be MisunderstoodJoe Cocker.

Sortie

Critique

Il reçoit un accueil critique favorable, recueillant 81 % d'avis positifs avec une note moyenne de 7,1/10 sur la base de 133 articles collectés sur le site agrégateur Rotten Tomatoes14. Sur Metacritic il obtient un score de 73/100? sur la base de 30 critiques collectées15.

En France le film obtient une note moyenne de ? sur le site AlloCiné qui recense 16 titres de presse16.

Box-office

Le film connaît un succès commercial modéré, rapportant environ au box-office mondial pour un budget de 17. En France il réalise 18.

Distinctions

<small>Source : Internet Movie Database19.</small>

Notes et références

Notes

Références

Liens externes

Footnotes

  1. En anglais Layer cake ou sandwich cake désigne un gâteau fait de plusieurs couches.

  2. Le titre est parfois typographié L4YER CAKƐ.

  3. Les nom et prénom du personnage principal restent inconnus y compris dans sa réplique finale de narrateur s'adressant alors directement au spectateur face caméra (il est d'ailleurs affublé de quatre « X » ou même « x » au générique qui suit et même seulement d'un seul sur certaines couvertures du roman que l'auteur a lui-même adapté en scénario du film).

  4. Layer Cake sur The Numbers.

  5. .

  6. Voir une interview de Vaughn et Craig dans le bonus du DVD.

  7. .

  8. .

  9. .

  10. Layer Cake sur Rotten Tomatoes.

  11. Layer Cake sur Metacritic.

  12. .

  13. Layer Cake sur Box Office Mojo.

  14. Layer Cake sur JP‘s Box-Office.

  15. .

  16. the 500 greatest movies of all the time, 275 to 279 - Empire.com. Source d'origine : layer cake. Partagé avec Licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0

Catégories