Qu'est-ce que karim rekik ?

Tunisien

| nation sportive     = `` Néerlandais
| date de naissance   = 
| lieu de naissance   = La`` ``Haye (Pays-Bas)
| taille              = 1
| position            = Défenseur`` ``central
| pied                = Gauche
| club actuel         = `` Séville`` ``FC
| numéro en club      = 4
| parcours junior     = 
| parcours senior     = 
| sélection nationale = 
| date de mise à jour = 

}}

Karim Rekik (en ), né le à La Haye, est un footballeur international néerlandais d'origine tunisienne, évoluant au poste de défenseur central au Séville FC.

Biographie

Ses débuts

Né aux Pays-Bas d'un père tunisien et d'une mère néerlandaise, Karim Rekik commence à jouer au football dans le club du SVV Scheveningen2, où il obtient sa première licence à 5 ans. À l’âge de 8 ans, il est recruté par le centre de formation du Feyenoord Rotterdam, l'un des clubs les plus titrés du pays. Il est très rapidement considéré comme un grand espoir du football néerlandais, et les plus prestigieux clubs européens se penchent sur lui.

En , il se fait notamment remarquer lors du sacre des Pays-Bas -17 ans avec qui il est champion d'Europe 2011. Il est titulaire en défense centrale aux côtés de Terence Kengolo lors de la finale remportée 5-2 face aux jeunes allemands.

Manchester City

Lors de l'été 2011, Rekik choisit de rejoindre le Manchester City FC alors qu'il n'a que 16 ans et joué aucun match professionnel. Il y signe un contrat de quatre ans, malgré les réticences du Feyenoord Rotterdam, furieux de se faire un jeune joueur prometteur alors que celui-ci n'a pas encore eu le temps de jouer pour son club formateur3. Entre autres, la Juventus était aussi sur les rangs pour l'enrôler. Il fait sa première apparition avec le groupe professionnel lors d'un match amical pour la Dublin Super Cup4 en . Le , il joue son premier match officiel contre Birmingham City lors du de la Coupe de la Ligue. Il remplace alors Wayne Bridge à douze minutes de la fin du match5. Le , alors qu'il n'a pas encore joué la moindre minute en Premier League avec Manchester City, il est prêté à Portsmouth qui évolue en Championship ( anglaise). Il y joue huit matchs avant de retrouver son club en fin de saison.

Le , il joue son premier match de Premier League sous le maillot des Citizens lors de la , en étant titulaire face à Reading. Son équipe s'impose sur le fil (1-0). En , il est à nouveau prêté à un club évoluant en Championship, à savoir Blackburn Rovers6. Il dispute cinq rencontres.

PSV Eindhoven

En , Manchester City le prête une troisième fois en deux ans de temps. Cette fois, il effectue un retour au pays en signant un prêt d'un an pour le PSV Eindhoven7. Dès la première saison, il s'impose progressivement comme titulaire dans la défense centrale de l'équipe. Rekik dispute 25 matchs de championnat, et découvre également la coupe d'Europe, son nouveau club, après avoir été éliminé lors des barrages de la Ligue des champions par le Milan AC, étant reversé en Ligue Europa. Les bonnes performances de Rekik le conduisent même à être sélectionné une fois en équipe nationale, alors qu'il n'a que 19 ans. Le PSV termine à la quatrième place du championnat.

Le , Manchester City le prête une saison supplémentaire au PSV Eindhoven. Toujours titulaire indiscutable au sein de ce club, il joue 29 matchs de championnat, et est sacré champion des Pays-Bas 2015. Il dispute également la Ligue Europa, le PSV étant éliminé par le club russe du Zénith Saint-Pétersbourg en seizième de finale. Rekik a appartenu quatre ans à City, mais n'y a joué que trois matchs officiels, dont un seul en Premier League, et a passé la majeure partie de son temps en prêt dans trois clubs différents.

Olympique de Marseille

Le , l'Olympique de Marseille annonce avoir trouvé un accord avec Manchester City pour le transfert du joueur pour un montant de cinq millions d'euros8. Deux jours plus tard, il signe pour quatre ans dans le club phocéen9. Il joue son premier match officiel sous le maillot olympien lors de la première journée de Ligue 1 contre le SM Caen, lors d'une défaite un but à zéro. Un mois plus tard, il s'offre son premier but dans le championnat de France dans le choc face à l'Olympique lyonnais au stade Vélodrome offrant le point du match nul à son club. Malgré cela, Karim Rekik peine à s'imposer comme titulaire au sein de l'effectif olympien, en concurrence toute la saison avec Rolando. Le club connaît une saison difficile avec trois entraîneurs différents durant la saison et une treizième place en championnat malgré une finale de Coupe de France perdue face au Paris SG.

Lors de la saison 2016-2017, il est utilisé comme doublure au poste de défenseur central ou de latéral gauche.

Le , il est officiellement transféré au Hertha Berlin, il sera donc resté deux ans au club phocéen.

En sélection nationale

Il passe par toutes les sections jeunes des Pays-Bas, notamment avec les Pays-Bas -17 ans avec qui il est champion d'Europe 2011 en jouant l'intégralité de la finale face à l'Allemagne.

Le , il joue son premier match avec l'équipe A des Pays-Bas en remplaçant Daley Blind à la de jeu face à la France lors d'un match amical au Stade de France.

En , Karim Rekik est nommé capitaine des Pays-Bas espoirs10.

Statistiques

Liste des matchs internationaux

Matches internationaux de Karim Rekik
1.
2.
3.
4.

Palmarès

En club

En 2015, lors de son prêt dans son pays natal, il est champion des Pays-Bas avec le PSV Eindhoven.

Il est finaliste de la Coupe de France en 2016 avec l'Olympique de Marseille.

En sélection

Avec l'équipe des Pays-Bas - 17 ans il est champion d'Europe 2011 en battant l'Allemagne en finale cinq buts à deux.

Notes et références

Liens externes

Source d'origine : karim rekik. Partagé avec Licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0

Footnotes

Catégories