Qu'est-ce que florence portelli ?

Florence Portelli, née le à Argenteuil (Val-d'Oise)1, est une femme politique française.

Membre de l'Union pour un mouvement populaire puis des Républicains, elle est maire de Taverny , conseillère régionale d'Île-de-France , vice-présidente de la communauté d'agglomération Val Parisis et vice-présidente du conseil régional depuis .

Elle est candidate à la présidence des Républicains lors du congrès des Républicains de 2017.

Elle est porte-parole des campagnes présidentielles de François Fillon en 2017 et de Valérie Pécresse en 2022.

Situation personnelle

Origines

Florence Portelli est la fille de Hugues Portelli, professeur de droit public et de science politique à l'université Panthéon-Assas et de Marie Bosi, originaire de Toscane2{{,}}3. Elle est aussi la nièce de l'ancien magistrat et avocat Serge Portelli. Elle a trois ans quand sa famille s'installe à Ermont, dans le Val-d'Oise, où elle grandit4.

Formation et carrière professionnelle

Elle est titulaire d'une maîtrise de droit public de l'université Paris II-Assas et de l'institut de criminologie5. En 2002, après ses études, elle devient attachée parlementaire à l'Assemblée nationale auprès de Henri Cuq, un fidèle du président de la République de l'époque Jacques Chirac, puis auprès de son père sénateur et de la sénatrice Lucienne Malovry, de 2004 à 20156{{,}}7.

Parcours politique

Débuts

Née dans une famille politisée8, elle se montre enthousiasmée par Philippe Séguin lors du référendum français sur le traité de Maastricht9{{,}}10. À sa majorité, son identification au mouvement séguiniste11 la pousse à s'engager au RPR12. Elle prend la tête de la section des jeunes RPR du Val-d'Oise13{{,}}14.

Maire de Taverny

En , Florence Portelli est élue maire de la ville de Taverny, dans le Val-d'Oise15, avec le soutien de l'ancien Premier ministre François Fillon et de parlementaires UMP16{{,}}17. La ville était détenue par la gauche depuis 1989.

La liste qu’elle conduit aux élections municipales de 2020 à Taverny l’emporte dès le premier tour, avec 58,32 % des voix, ce qui lui permet d’être réélue maire par le conseil municipal le puis de devenir quatrième vice-présidente de Val Parisis déléguée à la Santé et à la Solidarité le 18.

Cadre de l’UMP puis de LR

En , Nicolas Sarkozy la nomme membre du bureau politique national de l'UMP19{{,}}20. En , elle est également nommée secrétaire nationale à la culture des Républicains21.

Elle rejoint la liste électorale de Valérie Pécresse et est élue conseillère régionale d'Île-de-France en 22. Membre de la commission permanente et de la commission culture23, elle est également vice-présidente du groupe Les Républicains au conseil régional francilien. À ce titre, elle représente l’institution au conseil d’administration des Ateliers Médicis24.

François Fillon la nomme porte-parole lors de la primaire française de la droite et du centre de 2016, puis lors de la campagne en vue de l'élection présidentielle de 201725. Nièce du juge d'instruction Serge Portelli, elle n'est pas présente au rassemblement de soutien au candidat de la droite au Trocadéro, se déclarant gênée par les 26. Elle affirme à propos du présumé emploi fictif d'attachée parlementaire de Penelope Fillon : 27.

Elle est également porte-parole de LR lors de la campagne des élections législatives menée par François Baroin28. Lors du bureau politique national des Républicains se tenant au début du mois de , elle demande l'exclusion définitive des députés « Constructifs » qui soutiennent le gouvernement d'Édouard Philippe29.

Le , elle annonce sa candidature à la présidence des Républicains en vue du congrès prévu de décembre suivant30{{,}}31. Elle prône 32{{,}}33. Elle défend une ligne ferme sur l'immigration, la sécurité et la justice, tout en prônant un respect de l'humanisme, déclarant : . Elle obtient 16,1 %, contre 74,6 % à Laurent Wauquiez et 9,2 % à Maël de Calan34.

Départ de LR

En , elle est nommée secrétaire générale de Soyons libres, mouvement créé par Valérie Pécresse et associé aux Républicains35.

Dans le sillage de Valérie Pécresse, elle quitte LR en , dénonçant 36.

Vie privée

Passionnée de cinéma, d’opéra et de théâtre, et pratiquant le piano depuis l'âge de 37, elle est présidente de l'orchestre national d'Île-de-France depuis 201638{{,}}39.

Décoration

  • <img src="Ordre_des_Arts_et_des_Lettres_Chevalier_ribbon.svg" title="Ordre_des_Arts_et_des_Lettres_Chevalier_ribbon.svg" width="50" alt="Ordre_des_Arts_et_des_Lettres_Chevalier_ribbon.svg" /> Chevalier des Arts et des Lettres (2020)40

Notes et références

<references group="Note"/> ## Liens externes

Footnotes

  1. .

  2. .

  3. .

  4. .

  5. .

  6. .

  7. .

  8. .

  9. .

  10. .

  11. .

  12. .

  13. .

  14. "Communauté d'agglomération Val Parisis, Procès-verbal de la séance du 9 juillet 2020, page 8 : https://www.valparisis.fr/sites/valparisis/files/document/fichier-a-telecharger/cr_cc_09_07_2020.pdf (consulté le 29 octobre 2021).

  15. .

  16. .

  17. .

  18. .

  19. Nicolas Gary, « Mehdi Meklat : des tweets antisémites à la résidence d'auteur, aux frais du contribuable », actualitte.com, 3 février 2022.

  20. .

  21. .

  22. .

  23. .

  24. .

  25. .

  26. https://www.republicains.fr/election2017_resultats

  27. .

  28. .

  29. .

  30. . Source d'origine : florence portelli. Partagé avec Licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0

Catégories